Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 03:17

Ou quand L'islamophobie de certains carêsse le grand n'importe quoi... des autres !

on savait que pour raisons financières les Le Pen's avaient fait allégence avec Israël et ses subsides, et bien puisque l'enculade se fait tendre... ajoutez-y maintenant (...) un peu de sionisme, de franc-maçonnerie, de jeunesses du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, le Bloc identitaire précité et plusieurs de ses courroies de transmission, ainsi que Riposte laïque et Résistance républicaine, deux groupes issus de la gauche laïcarde devenus en quelques mois des références incontournable de l’extrême droite islamophobe. Vous mélangez bien le tout ...encore un petit peu...et vous avez devant vous la plus grande crétinerie que chacun se plaisaient d'un bord comme de l'autre à rejeter l'un contre l'autre. Nul doute qu'entre la peste et le choléra qui sont dorénavant pieds et mains liés l'un bien avec l'autre ! et que si nous avions juste comme ça, un jour à tirer un bord... Alors surement que de passer pour de gros décervelés incontinents, pour ceux à qui il reste un tout petit peu d'âme, serions ( faute de trouver un salut laique) forcément vers ceux à qui il reste le plus de cohérances...l'islamisme.

 

Il est des informations banales qui sont parfois lourdement signifiantes.

Deux d’entre elles – récentes : elles datent de fin mai/début juin – illustrent la montée en puissance au sein de l’extrême droite française d’un courant multiforme : le national-sionisme.

On sait qu’il existe en ce moment une controverse importante au sein de la mouvance sioniste française. Elle porte sur l'appel de J Call paru dans Le Monde le 3 mai dernier et visant à rassembler les sionistes de gauche critique vis-à-vis de l’actuel gouvernement israélien. Aussitôt, un contre-appel des sionistes de droite a été organisé sous le nom de Raison garder.

Dans la liste des signataires de ce second appel, on trouve sans surprise les noms d'islamophobes patentés, habituellement assez appréciés des milieux identitaires : Redeker, Goldnadel, Bat Yeor, Millière, Gurfinkiel, etc. Mais ce n’est pas tout et on y relève aussi les signatures de Jean-François Touzé qui issu de l’extrême droite la plus radicale fit carrière au Front national, de Benoît Fleury qui fut un cadre d'Unité radicale et le dernier chef national du GUD, ainsi que celle de Fernand Cortès, qui était tête de liste départementale de la Ligue du Midi (une coalition électorale identitaires) aux dernières régionales. Cet intéressant personnage dont le site internet porte le même nom qu’un des journaux antisémites les plus virulents des années 1940-1945, est le même que celui qui déclarait il y a peu de temps : « Je confirme que le Bloc identitaire n’ a jamais été antisémite et que ses relations avec la communauté juive française sont bonnes (je suis bien placé pour en parler car je suis à l’ origine de leur développement) et qu’ elles deviennent excellentes car de très nombreux Juifs deviennent sympathisant du BI et le soutiennent résolument. » Ce qu’il ne précisait pas, c’est que le principal dirigeant du BI fut condamné – sans doute dans une autre vie – pour révisionnisme historique !

Plus récemment encore, on a pu lire sur nombre de sites liés à l’extrême droite française l’annonce d’un « apéro géant » organisé le 18 juin à la Goutte d'Or.
Qui trouvait-on parmi ses initiateurs ?
Les jeunesses du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, le Bloc identitaire précité et plusieurs de ses courroies de transmission, ainsi que Riposte laïque et Résistance républicaine, deux groupes issus de la gauche laïcarde devenus en quelques mois des références incontournable de l’extrême droite islamophobe.
Ce n'est pas inutile de se souvenir que le 27 avril 2010, Pierre Cassen, rédacteur en chef de Riposte laïque, a été reçu à la mairie du XVIe arrondissement de Paris par les loges Ben Gourion, Hatikva et Déborah-Sam-Hoffenberg du B’nai B’rith.
Pour ceux qui situeraient pas clairement le problème, rappelons que le 26 mars 1986, le quotidien Le Monde faisait paraître le communiqué suivant, suite à l’entrée à l’Assemblée nationale de 35 députés FN : « Les associations B’nai B’rith lancent un appel à la vigilance, attirent l’attention des partis de la nouvelle majorité contre toute tentation de vouloir reprendre les slogans extrémistes sur l’insécurité et les idées xénophobes à l’encontre des immigrés, et rappellent aux représentants de ces partis leurs engagements pris au cours des forums des B’nai B’rith, devant la Communauté, déclaration reprises après proclamation des résultats du vote, de ne s’allier en aucun cas au Front national. »
Quant à Christine Tasin, l'animatrice de Résistance républicaine, il est de notre devoir de rappeler que c’est une enseignante, ancienne adhérente et candidate du Parti socialiste, qu’elle a quitté en 2002. Fondatrice de l’association Les joyeux jacobins à Saintes qui organise tous les ans en septembre une fête appelée « les sans-culottides », elle fut militante du Mouvement républicain et citoyen de Chevènement jusqu’au 18 février 2009. Elle fut aussi deuxième de liste de DLR dans la circonscription Ouest lors des dernières européennes. Durant ces élections, elle n'eut pas eu de mots assez durs pour dénoncer le Front national. Ces dernières semaines, elle s'est singularisée en soutenant l'action de la marine israélienne contre les bateaux des humanitaires se rendant à Gaza.
C’est pour que personne ne puisse dire qu’il ne savait pas que l’équipe de voxnr.com reproduit ci-dessous une série d'articles publiés par le mensuel Résistance et consacrés au national-sionisme en France et en Europe.
On nous accusera sans doute de diviser le mouvement de résistance nationale. Tout au contraire nous entendons le renforcer. Cela en dénonçant ceux qui ont fait le choix du national-sionisme. C’est-à-dire ceux qui voudraient nous engager dans des alliances improbables avec des lobbies qui n’ont eu de cesse, ces quarante dernières années, de nous lier les mains et de nous tirer dans le dos. C’est-à-dire aussi ceux qui voudraient nous voir prendre des voies comme la lutte contre l’islam au lieu de celle contre l’immigration, l’alignement sur l’Occident, le libéralisme économique, etc. qui sont sans issues pour le mouvement national mais qui seraient forts utiles pour la finance apatride et les lobbies.

extrait de http://www.voxnr.com

Partager cet article

Repost 0
Published by 21decembre2012.over-blog.com - dans POLITIQUE- FRANCE
commenter cet article

commentaires

  • : 21décembre 2012
  • 21décembre 2012
  • : le 21 Décembre 2012 vous interpelle ? aussi limpide va vous apparaitre ici, la réalité sur cette date annoncée.
  • Contact

Le 21 Décembre 2012 est à présent derrière nous,


Et ceux qui ont visité ce blog n'ont pu croire les grands médias traditionnels, puisque comme de bien entendu, ils ne nous ont parlé que de "fin du monde" en décridibilisant le message initial Maya, ou en nous présentant à chaque occasion les pires causes, ou les pires boiteux de la croyance du 21-12-2012 de Buggarache ou d'ailleurs.... Or, vous le saviez il s'agissait de : "la fin d'un monde" ce qui est tout autre ! La fin du monde économique actuel, matérialiste, et profondément égoïste qui doit trouver fin. Avant l'arrivée du 5 ème soleil, ou "du grand message", ou de "l'Ether" ou encore de " l'Apocalypse " voulant dire "Renouveau". Ils ont souhaité nous faire peur sur ce message pourtant empreint de bons sens et de réalisme pour notre avenir. Ils se réjouissent à présent que rien ne s'est passé tel qu'il l'entendait éhonteusement, pourtant le tournant est là, le monde change, et changera tel que les maya nous avertissaient. Le château de cartes financier s'éffondrera, L'année 0 est belle et bien engagée dans la ligne évolutive de l'humanité, et ce n'est que bien plus tard que nous en réaliserons la porté.   


- Introduction et analyse de la lecture du 21 Décembre 2012 par Carlos Barrios 


- L'intégralité de mes 3 entretiens avec un officier supèrieur retraité de la marine, sur les Ovnis, les religions, le 21 Décembre2012.

 

Ci-bas, Une Autre Actualité

Recherche

There is more no greater danger for people, than the own government

No hay peligro más grande para pueblo, que su propio gobierno

Es gibt keine größere Gefahr für ein Volk, als seine eigene Regierung

non c'è non più grande pericolo per un popolo che il suo proprio governo

Há mais nenhum grande perigo para pessoas, que o próprio governo

Для людей не есть большее количество никакой большой опасности, чем собственное правительство

有更多人没有很大的危险,比自己的政府

自身の政府より、人々のためにむしろ大きい危険がありません

هناك خطر كبير على أي شخص, إلا أن الحكومة الشخصي

Archives

en de es it
Il n'y a pas de plus grand danger
pour un peuple,
que son propre gouvernement

anonymous-porte-voix Ils nous ont surveillés, poursuivis, mentis

Anonymous est un devoir de contre-pouvoir

11-jewish-september-usa-flag-world-trade-center